All Israel

Le temps presse : l'acheminement de l'aide aux chrétiens de Gaza est entravé par les pillages, les tireurs embusqués et les combats de rue intenses entre le Hamas et Tsahal.

Jusqu'à présent, l'UNRWA et d'autres groupes d'aide internationale n'ont pas réussi à réapprovisionner les chrétiens - il faut agir immédiatement.

Un camion d'aide arrive à un entrepôt de l'ONU alors que le conflit entre Israël et le groupe islamiste palestinien Hamas se poursuit, dans le centre de la bande de Gaza, le 21 octobre 2023. (Photo : REUTERS/Mohammed Salem)

Les efforts déployés par les organisations internationales d'aide humanitaire pour acheminer de la nourriture, des médicaments et d'autres fournitures de secours à près d'un millier de chrétiens de Gaza qui en ont désespérément besoin ne sont pas couronnés de succès.

ALL ARAB NEWS rapporte que l'Office de secours et de travaux des Nations Unies (UNRWA) a tenté d'acheminer de l'aide aux chrétiens, dont la quasi-totalité s'est réfugiée dans deux églises historiques de la ville de Gaza.

Au moins une ONG chrétienne a également acheté et positionné six tonnes de nourriture et de fournitures médicales pour atteindre les chrétiens qui souffrent et qui n'ont presque plus rien à manger.

Toutefois, au cours de la semaine écoulée, les pillages, les tireurs embusqués et les échanges de tirs intenses entre les terroristes du Hamas et les forces de défense israéliennes dans les quartiers entourant les églises ont non seulement compliqué, mais aussi complètement contrecarré ces plans.

La semaine dernière, un entrepôt des Nations unies rempli de nourriture et d'autres fournitures de secours a été attaqué et pillé dans la région sud de la bande de Gaza.

Ces derniers jours, des convois de camions transportant des secours de l'ONU à travers le sud de la bande de Gaza - y compris ceux qui tentaient de se rendre au nord - ont été attaqués et pillés par des partisans du Hamas.

En conséquence, la situation des chrétiens de Gaza, ainsi que de millions de musulmans de Gaza, devient de plus en plus désespérée d'heure en heure.

"La situation est mauvaise autour de nous", a déclaré un chrétien palestinien de Gaza à ALL ARAB NEWS le 7 décembre.

"Les bruits [des explosions] nous font peur. Nous sommes emprisonnés dans les sous-sols.

"La grand-mère d'un groupe d'enfants avait du pain et du fromage qu'elle avait cachés", a expliqué la source. "Elle leur a donné. Nous, les adultes, n'avons rien mangé."

Une autre source arabe chrétienne a déclaré à ALL ARAB NEWS : "Il n'y a presque plus de nourriture dans les deux églises.

"Les enfants pleurent pour avoir de la nourriture", m'a dit cette source.

"Les adultes ne mangent pas - s'il y a de la nourriture, ils la donnent aux enfants."

"Les adultes ne mangent que des miettes.

Alors que certains critiques suggèrent que les chrétiens palestiniens de la ville de Gaza devraient simplement se déplacer vers le sud, où ils trouveront de la nourriture et des soins médicaux, l'amère vérité est que cela n'est tout simplement pas possible.

Tout d'abord, les combats féroces entre le Hamas et les FDI autour des églises de la ville de Gaza font qu'il est trop dangereux de sortir.

Deuxièmement, les combats brutaux entre le Hamas et les FDI à Khan Younis et dans d'autres parties du sud de la bande de Gaza rendent encore plus dangereuse l'idée de se rendre en toute sécurité dans le sud.

Troisièmement, les pillages et l'anarchie croissante à Gaza rendent encore plus terrifiant pour les chrétiens le fait d'envisager de se rendre dans le sud.

Quatrièmement, comme je l'ai déjà écrit, de nombreux chrétiens palestiniens craignent d'être violés ou tués par des terroristes ou des partisans du Hamas s'ils tentent d'entrer dans le sud de la bande de Gaza dans de telles conditions, sans aucun refuge spécifique.

C'est pourquoi une centaine de chrétiens seulement ont fait le voyage vers le sud jusqu'à présent.

Certains sont partis pendant la trêve, lorsque la situation était plus calme.

Mais ils n'y sont allés que parce qu'ils avaient des visas leur permettant de quitter Gaza pour l'Égypte via le point de passage de Rafah, puis de s'envoler vers la sécurité et la liberté dans d'autres pays.

Les autres estiment qu'ils doivent, pour l'instant du moins, rester dans les bâtiments des églises catholiques romaines et orthodoxes où ils se trouvent depuis près de deux mois.

Je demande aux chrétiens de prier d'urgence pour nos frères et sœurs de Gaza et de mobiliser d'autres personnes pour qu'elles prient sans relâche.

Il est absolument urgent que les Nations unies, les ONG chrétiennes et Israël trouvent un moyen d'acheminer rapidement, efficacement et en toute sécurité de la nourriture, des médicaments et d'autres fournitures dont ces chrétiens ont désespérément besoin.

Le temps presse.

Joel C. Rosenberg est le rédacteur en chef de ALL ISRAEL NEWS et ALL ARAB NEWS et le président-directeur général de Near East Media. Auteur de best-sellers publiés par le New York Times, analyste du Moyen-Orient et leader évangélique, il vit à Jérusalem avec sa femme et ses fils.

Latest Stories