All Israel

Après la menace houthie : Un navire de la marine française abat deux missiles en mer

L'incident s'est produit à environ 110 kilomètres des côtes yéménites, quelques heures après que le porte-parole militaire des Houthis a menacé de tirer sur tout navire se dirigeant vers Israël.

 
Des hommes armés se tiennent sur la plage alors que le navire commercial Galaxy Leader, saisi par les Houthis du Yémen le mois dernier, est ancré au large de la côte d'al-Salif, au Yémen, le 5 décembre 2023. (Photo : REUTERS/Khaled Abdullah/File Photo)

L'armée française a annoncé que le navire de la marine française "Languedoc" a intercepté dans la nuit deux drones qui volaient dans sa direction en mer Rouge.

Les incidents se sont produits à environ 110 km de la côte yéménite, dans la zone de la ville portuaire d'Al Hudaydah, à 21h30 et 23h30 (heure française), quelques heures seulement après la menace proférée par le porte-parole militaire des Houthis, Yahya Saree, selon laquelle les Houthis attaqueraient tout navire se dirigeant vers Israël, quel que soit le pays d'où il proviendrait.

En outre, M. Saree a précisé que les Houthis avaient l'intention de n'autoriser que le passage des navires apportant de l'aide humanitaire à Gaza, et a mis en garde les entreprises et les navires contre toute visite dans les ports israéliens.

Le ministre de la communication des Houthis au Yémen, Deifullah al-Shami, a déclaré hier dans une interview avec la chaîne Al Mayadeen après la déclaration du porte-parole militaire : La décision a été prise en réponse au veto américain à la résolution du Conseil de sécurité. Son annulation ne dépend que de la recherche d'une voie permanente et complète pour soutenir le peuple palestinien.

Il a ajouté : "Nous disposons d'une base de données sur les mouvements des navires internationaux et tout est sûr, à l'exception des navires à destination d'Israël. Aucun pays n'a intérêt à répondre à l'appel de l'ennemi israélien pour mettre en place une force navale internationale afin de protéger les navires, nous n'hésiterons pas à attaquer n'importe lequel de ses alliés."

L'ancien commandant de la marine israélienne, Eliezer Marom, a évoqué la menace houthie ce matin dans l'émission "Kalman Lieberman" : "L'État d'Israël est assis les mains sur la poitrine et je ne comprends pas pourquoi il ne fait rien. Les pays du monde ne veulent pas se battre. Si je vous menace comme ça, vous dites 'écoutez, je ne veux pas aller dans l'Etat d'Israël pour que les Houthis m'attrapent, laissez-moi tranquille, je ne veux pas m'occuper de ça', c'est comme ça que fonctionne le monde commercial".

Selon lui, "l'Etat d'Israël a pour rôle de garantir la liberté de navigation, et si vous voulez mon avis, il a la capacité de le faire. Lorsque j'étais en fonction, nous opérions dans les régions du Yémen et du Soudan, alors que les Houthis étaient principalement un dépôt d'armes que les Iraniens utilisaient pour la contrebande d'armes vers la bande de Gaza. Nous paierons un lourd tribut si nous n'agissons pas et restons à l'écart".

Rédigé par les correspondants du KAN 11, Shiraz Tikva et Omer Shachar.

Kan.org.il est le site d'information en hébreu de la Société de radiodiffusion publique israélienne.

Latest Stories